L’accueil de femmes sous main de justice

Un accompagnement innovant pour sept femmes en placement extérieur.

Une orientation des services pénitentiaires

Les résidentes proviennent prioritairement des établissements pénitentiaires de la Direction Interrégionale de Bordeaux, mais peut accueillir des personnes sous écrou provenant des autres Directions Interrégionales.

Les membres de l’association étudient les demandes de séjours émises par les personnes elles-mêmes ou formulées via leur Conseiller d’Insertion et de Probation (CIP).

L’équipe porte une attention particulière aux personnes dont les liens avec l’extérieur (familiaux – et tout particulièrement avec enfants – et sociaux) ont été entièrement rompus et privilégie l’accueil de personnes condamnées à de longues peines de prison (plus de 5 ans) et évalue leur volonté réelle de s’engager dans un nouveau « projet de vie ». Ne peuvent pas être accueillies les personnes ne souhaitant pas vivre dans un cadre semi-communautaire. In fine, la décision définitive d’intégration dans la structure revient à la juridiction d’application des peines compétente.

Un accueil à dimension familiale

La Ferme dispose d’une capacité d’accueil en temps réel de sept femmes sous écrou, toutes placées sous le régime judiciaire du placement extérieur.

L’accueil reste ainsi à taille humaine, permettant de proposer un accompagnement individualisé et rapproché aux femmes accueillies. A ce titre, l’association privilégie un accueil familial. Par exemple, le déjeuner est a pris collectivement à la Ferme, les bureaux administratifs de l’association ainsi que la salle de repos et de réunion se situent dans le même périmètre.

Afin que les femmes puissent se reconstruire personnellement et se remobiliser autour de leur projet de vie personnel et professionnel après leur passage par la prison, l’association offre à chaque résidente un logement individuel permettant de retrouver une intimité perdue lors du passage en prison, de pouvoir recevoir ses proches « chez soi » et ainsi permettre la reconstruction de leurs liens familiaux et sociaux.

Par ailleurs, l’association propose aux personnes, en plus d’un logement et d’un accompagnement socio-professionnel, une activité de maraîchage biologique. L’objectif est de leur permettre de reprendre progressivement une activité professionnelle, de retrouver un rythme de vie compatible avec le travail, de retrouver des capacités de travail et de développer de nouvelles compétences et de définir un nouveau projet professionnel, dans les secteurs de l’agriculture ou non.

Un accompagnement global

Les salariés et bénévoles de la « Ferme Emmaüs Baudonne » accompagnent les personnes accueillies dans leur démarche de reconstruction d’un projet personnel et professionnel.

L’association propose donc un accompagnement global, individualisé et rapproché. Cela peut concerner :

  • La gestion de la vie quotidienne : dans l’objectif d’accompagner les personnes dans la reprise d’un rythme de vie ordinaire, autonome et responsable.
  • L’accompagnement social : ce sont les démarches administratives d’accès aux droits, l’accompagnement à la gestion financière, à l’amélioration de la mobilité, aux démarches de recherche de logement et aux démarches de soins (santé générale, substitution, psychiatrie…).
  • L’accompagnement à la reconstruction de liens familiaux et sociaux, notamment en prenant en compte le lien mère-enfant concernant certaines femmes accueilles.
  • L’accompagnement à la reprise d’activité et l’encadrement technique : l’objectif est de permettre à la personne de reprendre un rythme d’activité et de transmettre des compétences techniques afin de les préparer aux conditions réelles de travail en milieu ordinaire.
  • L’accompagnement professionnel : l’objectif est de définir un projet professionnel, d’identifier les étapes pour les mettre en œuvre et d’entreprendre ces actions pour le mener à bien.
  • Des actions de formation : des ateliers sur des thèmes variés pourront être organisés, en interne ou en externe.
  • L’animation en vue de créer du lien social et de développer le sens citoyen : des sorties, activités et échanges avec les habitants et partenaires du territoires.

Sur l’ensemble de ces thématiques, des partenariats extérieurs sont développés en complément de l’accompagnement interne proposé grâce à l ‘équipe salariée et bénévole.